Pourquoi ?

  • Dynamiser les inventaires
  • Accéder à la connaissance de notre environnement
  • Optimiser les stratégies de gestion et de conservation de notre patrimoine naturel
  • Faciliter la communication des informations naturalistes dans nos régions entre tous les acteurs agissant sur cette nature.

Pour qui?

  • Le grand public
  • Les partenaires institutionnels
  • Les partenaires scientifiques

En 2006, sous l’impulsion de financements Leader+ et de la Région Sud Provence-Alpes-Côte d’Azur, à l’aube des premiers web-sig (systèmes d’information géographiques simplifiés permettant une saisie et une valorisation de données en ligne), percevant l’importance de mieux structurer leurs données naturalistes et conscients des nouvelles perspectives qu’allait offrir la montée en puissance de cette nouvelle technologie ; les Parc naturels régionaux du Luberon et du Verdon se dotèrent d’une première base de données faunistique partagée (SIT FAUNE). Cette base de données fut la 1ère brique du Système d’Information Territorial (SIT) des parcs de la Région Sud Provence-Alpes-Côte d’Azur.

Vautour fauve
Outil partagé désormais par 5 des 8 parcs naturels régionaux de la Région, le SIT FAUNE totalise environ 40 000 observations faunistiques début 2018. Ces observations sont issues d’inventaires standardisés (protocoles d’inventaires, suivis scientifiques) réalisés par les agents du Parc ou d’études conduites en partenariat ou en prestation, ou encore réalisés grâce à l’appui de personnes ressources bénévoles.
Depuis 2016, les parcs ont également doté le SIT FAUNE d’une application mobile, pour optimiser la saisie des observations sur le terrain.
A la naissance du SIT FAUNE, une réflexion similaire menée par le Conservatoire Botanique National Méditerranéen de Porquerolles (CBN-Med) allait également bientôt aboutir à déployer la 1ère plateforme régionale des données floristiques publiques proposée aux gestionnaires d’espaces naturels et botanistes de la Région Sud Provence-Alpes-Côte d’Azur, appelée « SILENE FLORE ».

Vipère orsiniLes parcs et le Conservatoire Botanique Méditerranéen partageant les mêmes objectifs de mise à disposition de la connaissance naturaliste pour favoriser les politiques publiques de biodiversité, la structure du SIT FAUNE fut alors utilisée pour donner naissance au pendant de SILENE FLORE au niveau régional, à savoir SILENE FAUNE.
Partenaires de la démarche SILENE, les parcs naturels régionaux reversent dans SILENE toutes les données faunistiques saisies dans le SIT FAUNE. Les connaissances produites sur les territoires sont ainsi agrégées et valorisées au niveau régional puis national dans le Système d’Information sur la Nature et les Paysages (SINP).
Un Observatoire inter-parcs constitue désormais la nouvelle étape pour les parcs naturels régionaux de la région, Observatoire qui viendra lui-même venir alimenter l’Observatoire régional de la biodiversité. La connaissance acquise, valorisée et partagée depuis plus de 10 ans désormais, ouvre ainsi de nouvelles portes pour mieux suivre l’évolution de la biodiversité sur nos territoires et dans la Région Sud Provence-Alpes-Côte d’Azur et évaluer les politiques publiques en faveur de la biodiversité et d’un aménagement durable de nos territoires aux patrimoines remarquables mais fragiles.

Crédit images: ©PNRV – Dominique Chavy.